Conférences et conférenciers

La programmation complète et adaptée des conférences et conférenciers du Colloque en ligne en gestion de projet du PMI Lévis-Québec est rendue disponible.

Voyez la page Programmation pour connaître l’horaire.

Michel Allan

MBA,PMP,PMI-RMP,FLMI,CICE
Conseiller en gouvernance de portefeuilles et de projets, R3D

COVID-19 : Que peut nous apporter la situation de crise?

23 avril, 12 h à 13 h

BIO – Michel Allan contribue au succès de grandes organisations par ses contributions en conseil stratégique, en gestion de portefeuilles, de programmes et de projets, ainsi qu’en gestion des risques et de la valeur.

Vulgarisateur et pédagogue, il est chargé de cours en gestion des risques à la maîtrise en gestion de projet ainsi qu’au certificat en gestion de projet de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). Il y enseigne notamment le cours Gestion des enjeux et des risques en management de projet complexe et de programme.

Il est actif au sein du PMI Lévis-Québec, où il a siégé au conseil d’administration pendant six ans. Cette organisation lui a d’ailleurs décerné le trophée Reconnaissance 2016, remis à une personnalité en gestion de projet pour sa contribution exceptionnelle aux meilleures pratiques et à la promotion de la gestion de projet au cours de sa carrière.

CONFÉRENCE – En chinois, la crise est représentée par la combinaison de deux symboles : danger et opportunité.

Comme organisation, comme chargé de projet et comme individu, les opportunités qui accompagnent la présente crise aux dimensions sanitaires, sociales et économiques sont nombreuses. Et si nous pouvions en dégager des pistes prometteuses?

Après un tour d’horizon de quelques opportunités collectives et individuelles, nous verrons comment les techniques empruntées à la gestion des risques de projet peuvent nous aider à les identifier et à appliquer des stratégies gagnantes.

Manon Allard

PMP

Présidente et gestionnaire de projet, MALLAR RSVP

Faites confiance au travail à distance : le marché, les trucs, les enjeux !

27 avril, 12 h à 13 h

BIO – Informaticienne originaire du Saguenay et en affaires depuis 2006, Manon Allard, présidente de MALLAR Technologies Inc., compte plus de trente années d’expérience en informatique. Durant toute sa carrière, elle a travaillé autant auprès des entreprises privées que gouvernementales. Depuis 2007, elle est certifiée internationalement en gestion de projet (PMP) du Project Management Institute (PMI).

Au cours des quinze dernières années, Manon Allard est intervenue comme chargée de projets dans le secteur public et privé pour des projets de petites à grandes envergures. 

Femme d’action, toujours à l’affût des technologies, elle a fondé en 2010 MALLAR RSVP Inc, entreprise finaliste aux Fidéides 2020, une entreprise qui se spécialise dans les services à distance (télétravail) tels que le secrétariat, la tenue de livres, la traduction et la réponse téléphonique. Avec son équipe professionnelle et qualifiée, dispersée partout au Québec, elle offre également des services temporaires en soutien administratif qui se livrent dans les bureaux du client et des mandats de recrutement permanent en chasse de tête.

En plus d’être une excellente gestionnaire, Manon Allard est une femme de défis, continuellement à la recherche d’opportunités lui permettant de se dépasser. 

Par ailleurs, elle est une entrepreneure très impliquée au sein de la communauté d’affaires de Québec, par sa présence au sein d’une dizaine de réseaux d’affaires. Toujours dévouée, et passionnée, Manon Allard anime gracieusement chaque année plusieurs événements caritatifs permettant d’amasser des fonds pour soutenir quelques causes qui lui tiennent à cœur !

Manon Allard est remarquée par sa force d’influence positive dans son milieu, son professionnalisme et sa détermination vouée au succès de sa clientèle !

 

CONFÉRENCE – L’après COVID-19 : comment entrevoir cette éventualité au cœur de votre quotidien ? Est-ce difficile de faire confiance à une équipe à distance ?

Par son vécu comme chargée de projet ayant dirigée des équipes à distance et comme Présidente de MALLAR RSVP qui se spécialise depuis 10 ans dans le télétravail, Manon Allard, vous présentera des statistiques mondiales sur l’utilisation de services à distance ainsi que quelques mises en garde, trucs et astuces.

Gustavo Birollo
M.SC., PH.D., PMP

Professeur Université Laval, FSA 

Pratiques organisationnelles qui entravent ou stimulent le transfert de connaissance –
Le cas d’une organisation par projets du secteur public.

19 mai, 12 h à 13 h

BIO – Gustavo Birollo, Ph.D., est professeur au Département de Management de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval.

Ses recherches portent sur les processus de mise en œuvre de la stratégie, « strategy-as-practice », qu’il explore dans le contexte des différents types des projets. Celles-ci ont été présentées dans différentes conférences comme par exemple Academy of Management, European group of organization studies, et Strategic Management Society.

Ces travaux ont été publiés dans des journaux comme par exemple International Journal of Project Management et dans des ouvrages collectifs.

Avant de rejoindre le monde universitaire, il a travaillé comme chef de projet pour des projets d’envergure en Amérique du Sud, en Amérique du Nord et en Europe.

CONFÉRENCE – Le succès dans le transfert des connaissances entre les différents projets est crucial pour les organisations par projet (Project-based organisations – PBOs). Néanmoins, ceci n’est pas toujours atteint dans ces organisations. Grâce à l’exploration d’une division gérée comme PBO dans une agence du gouvernement provincial au Canada, nous avons étudié les pratiques organisationnelles qui peuvent entraver ou stimuler le transfert de connaissances entre les différents projets. Nous avons constaté qu’il existe des pratiques organisationnelles qui favorisent l’utilisation de pratiques formelles du transfert de connaissances, mais aussi d’autres qui empêchent l’utilisation de ces pratiques, poussant les membres de l’équipe de projet à utiliser des pratiques plus informelles. Par contre, même si ces pratiques informelles pouvaient favoriser le transfert de connaissances au sein de la PBO, nous constatons que les organisations devraient parvenir à un équilibre délicat entre les pratiques de transfert de connaissances formelles et informelles pour le succès de l’organisation.

Grâce à une étude de cas concrète du milieu public, les participants pourront mieux comprendre les enjeux du transfert de connaissances au sein d’une organisation par projet. Également, ils pourront réaliser pourquoi il faut arriver à un délicat équilibre entre des pratiques de transfert de connaissances formelles et informelles.

Philippe Boigey

D.Sc.

Professeur en gestion de projet et directeur du Laboratoire d’études multidisciplinaires en gestion de projet, UQAC

L’analyse pre-mortem de projet : entre recul prospectif et outil systémique opérationnel pour penser la réussite ou l’échec d’un projet

27 mai, 12 h à 13 h

BIO – Philippe Boigey est professeur en gestion de projet à l’Université du Québec à Chicoutimi depuis 2019. Il intervient en maîtrise de gestion de projet et au doctorat en management de projet. Il a enseigné dans plusieurs universités en France, dirigé des programmes et exercé des fonctions de direction dans une faculté en sciences de gestion et d’administration. Il a également œuvré pendant plusieurs années à titre de directeur de projet, d’entrepreneur et de consultant en gestion de projet pour diverses organisations publiques et privées en France et en Europe.

Très impliqué à l’Université, monsieur Boigey est aussi Responsable du Laboratoire d’études Multidisciplinaire en gestion de projet. Ses intérêts de recherche portent principalement sur la modélisation de la complexité socio-organisationnelle de projet, la simulation en gestion de projet, la gestion des parties prenantes dans les projets et co-construction des projets. Il s’implique également dans le milieu économique régional et développe des recherches appliquées pour améliorer la performance des projets sur le terrain.

CONFÉRENCE – L’analyse pre-mortem de projet a été popularisée en 2007 dans les travaux de Klein comme une technique novatrice et non conventionnelle afin de contrer la persistance du niveau élevé de l’échec des projets (et leur sous-performance générale). Elle repose sur un cadre conceptuel valide pour lutter contre un ensemble de biais cognitifs, en particulier l’« effet de groupe », qui conduit parfois l’équipe de projet à prendre de mauvaises décisions dans le déroulement des projets. Il a ainsi été démontré qu’imaginer qu’un événement ayant déjà eu lieu (rétrospective prospective) augmente la capacité à identifier les raisons des résultats futurs de 30 % (Mitchell et al, 1989).

Dans cette perspective et en s’inspirant des travaux de Klein, nous avons enrichi sa technique et son approche méthodologique sous-jacente en y apportant le raisonnement systémique et la cartographie cognitive : cela favorise les représentations mentales dans l’analyse pre-mortem de projet. C’est cette approche que nous avons présentée à plusieurs entreprises du territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour en tester d’abord sa réceptivité sur le terrain.

Coauteurs : Christophe Leyrie UQAC, Sonia Boivin UQAC

Eric Boulanger conférencier PMI Lévis-Québec

éric boulanger

LSSMBB, LM, CMS, SOLC, CKC, PSM, PSPO

Expert en développement du potentiel humain

Coach Lean – Équipe, Stratégie, Action

6 mai, 12 h à 13 h

BIO – Monsieur Boulanger est un professionnel ayant plus de dix ans d’expérience dans le domaine de la gestion, plus particulièrement dans la gestion de projet ainsi que dans le domaine manufacturier tel le domaine du métal en feuille, de l’usinage, de la pneumatique, de l’hydraulique ainsi que des domaines ferroviaire, alimentaire et pharmaceutique.

Spécialisé dans le domaine de l’amélioration continue, axé sur les résultats et ayant une bonne connaissance du fonctionnement d’une organisation manufacturière, il possède une expérience variée lui permettant de s’adapter à divers domaines. Ses connaissances en gestion de projet favorisent également sa compréhension rapide des enjeux organisationnels.

Ayant été amené à travailler dans divers milieux tant en gestion qu’en ingénierie, il a pu développer une grande expérience dans le domaine manufacturier en général.

 

CONFÉRENCE – Lorsqu’on parle de l’introduction d’une méthodologie Lean dans une entreprise, un plan de match est nécessaire. L’expert Lean devra donc mettre sa casquette de coach et s’assurer que la stratégie sera la bonne.

Dans le domaine de la gestion de projet et de l’amélioration continue, l’humain est au centre des processus et des activités tout comme dans une équipe de sport. La véritable richesse d’une entreprise réside en ses ressources et en leur compréhension des processus ainsi que des véritables enjeux et problématiques. Malheureusement, certains des meilleurs joueurs sont trop souvent mis à l’écart.

Voyons comment intégrer l’équipe en tant que richesse dans le processus de gestion de projet en amélioration continue pour développer une stratégie et la mise en action d’une méthodologie Lean.

boutin-ludovic
Ludovic Boutin
Conseiller exécutif, :Brio

Décathlon, l’entreprise libérante!

13 mai, 12 h à 13 h

BIO – Monsieur Boutin possède 24 ans d’expérience dans une entreprise de distribution, leader mondial du sport (Décathlon), avec des responsabilités de manager, de développeur de compétences (talents), de directeur de filiale et de responsable des ressources humaines. Depuis 2016, il œuvre dans d’autres sociétés de secteurs variés comme la banque, l’industrie, les transports, les télécommunications et les « startup ».

Au fil des ans, il a développé une expertise de facilitateur, de formateur et de coach dans la transformation des organisations et l’accompagnement des équipes pour plus de bien-être et de performance en y injectant des doses d’intelligence collective. Il agit aussi à titre d’accompagnateur en innovation managériale d’entreprises ou d’équipes souhaitant donner une dimension collaborative à leurs décisions stratégiques.

CONFÉRENCE – La transformation de modèle engagée chez Décathlon.

Une entreprise libérée ne veut pas dire une entreprise sans cadre ou structure. C’est plutôt une entreprise qui cadre l’autonomie de la réinvention sur une vision co-construite et ambitieuse

Dans cette conférence, vous comprendrez la distinction entre la responsabilité individuelle et la co-responsabilité comme l’un des moteurs de la transformation, le passage d’une logique de pouvoir à une logique de légitimité et le modèle d’organisation par les rôles (Coéquipier – leader – référent – coach).

Conde-Cecile
Cécile Condé

PPC, TRIMA, CODEV, MEMBRE DE L’ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC

Présidente, Cécile Condé Coaching Inc.

Les différents modes de fonctionnement de la gouvernance face aux situations de crise

21 mai, 12 h à 13 h

BIO –  Cécile est ingénieur mécanique de formation, elle a exercé pendant plus de 10 ans dans le milieu manufacturier de grandes organisations européennes et canadiennes, tel que Prévost une division de VOLVO BUS au Canada et Bombardier Produits Récréatifs. Elle évolue comme gestionnaire, du développement de produit à la mise en production, en passant par les services de logistique et d’amélioration continue, du développement des fournisseurs et du suivi des besoins clients.

Depuis plus de 10 ans, elle préside comme directrice générale de son entreprise spécialisée en gestion de crise et en accompagnement des organisations en stratégie opérationnelle, et en développement des compétences.

Coach certifiée PCC, analyste de profil TRIMA, spécialiste en co-développement, elle collabore avec son équipe sur des mandats en Europe, au Québec et aux États-Unis en accompagnant les gouvernances de petites, moyennes et grandes organisations.

Également passionnée par la formation de la relève entrepreneuriale, elle collabore avec les écoles d’entrepreneurship et les universités au développement de nos futurs leaders.

CONFÉRENCE – Chaque organisation peut faire face à tous les cycles économiques, de la croissance à la décroissance et du développement à la gestion de crise. Selon le cycle qu’elle traverse, les compétences de gouvernances requises pour atteindre les objectifs souhaités sont spécifiques. Elles diffèrent souvent d’un cycle à l’autre.

Alors, comment maintenir une équipe de gouvernance forte et performante pour traverser chacun des cycles de vie d’une organisation?

L’objectif de cette conférence est de vous permettre d’identifier les types de gouvernance requis selon les cycles traversés par une organisation et de vous permettre de faire les liens avec les phases de la gestion de projet.

François Dumont
M.Sc. Génie Logiciel
Conseiller stratégique sénior en Intelligence d’affaires, NessIA Services Conseils

Gestion de projet d’intelligence d’affaires

5 mai, 12 h à 13 h

BIO – François Dumont est diplômé de l’Université de Sherbrooke en Informatique de gestion et titulaire d’une maîtrise en Génie logiciel.  Il possède 25 années d’expérience dans les technologies de l’information dont 15 années dans la livraison de solutions d’intelligence d’affaires. 

Fondateur de NessIA Services Conseils, il a relevé au cours de sa carrière plusieurs défis dans le secteur financier, principalement en assurance de dommages.  Son expertise dans le développement et l’exécution des stratégies corporatives en intelligence d’affaires lui ont permis de réaliser plusieurs projets permettant de valoriser les données.  Convaincu que le succès vient avec une synergie d’équipe efficace, il est dynamique et rassembleur.  Cofondateur de Data Driven Québec, monsieur Dumont contribue activement à dynamiser le domaine des données et de l’analytique dans la grande région de Québec.

CONFÉRENCE – La conférence porte sur la gestion des projets de mise en place de solutions d’intelligence d’affaires (IA).

L’objectif est de bien faire comprendre les différences importantes entre la gestion de projets informatiques (par exemple, la mise en place d’un système métier) et les projets en IA.

Des éléments importants comme la faible maîtrise des besoins par les utilisateurs et l’instabilité des sources de données deviennent des facteurs déterminants dans l’exécution d’un projet IA.

Tony Fortin conférencier
TONY FORTIN
Certificat en gestion de projet, Lean Six Sigma Black Belt, Lean Master, architecture d’affaires
Expert en transformation organisationnelle et amélioration continue, Fonction publique du Québec
La mesure de la performance personnelle : au boulot et à la maison

20 mai, 12 h à 13 h

BIO – Monsieur Fortin est un professionnel de plus de 25 ans d’expérience dans les technologies de l’information, de la gestion de projet, de l’amélioration des processus et de l’analyse d’affaires. Étant une personne axée sur les résultats, orientée vers les personnes et possédant une grande connaissance des processus (d’affaires et TI), au cours des mandats qui lui sont confiés, il cherche continuellement à comprendre les processus qui vont favoriser la livraison de produits et services de qualité à valeur ajoutée pour les clients.

Il travaille toujours à comprendre et à conseiller les équipes de réalisation et de gestion sur les méthodologies de transformation, d’optimisation de processus et d’amélioration continue. Principalement en fonction des défis et des orientations des organisations publiques, il veille à se tenir à jour et se perfectionner dans les champs de compétences nécessaires.

Depuis quelques années, il travaille davantage sur les relations et comportements, car bien que maîtriser les principes est important, il est primordial de comprendre les individus, leurs relations et leurs motivations.

CONFÉRENCE – Le stress, la confiance, le bonheur, l’urgence, le temps, les stratégies et bien d’autres… Tout peut se mesurer, mais parfois les éléments de mesure ne se présentent pas à nous de façon si évidente.

Les nombreuses recherches dans la littérature scientifique, l’implication dans des communautés de pratique et l’expérience professionnelle ont permis à monsieur Fortin d’identifier des pistes de réflexions personnelles pour nous mener plus loin dans la prise de conscience de nos forces. Il a trouvé des moyens à la portée de tous afin de pouvoir produire notre diagnostic personnel complet qui va nous guider à travers une réflexion éclairée de nous-mêmes.

Il nous partage le fruit de ses découvertes par des trucs et astuces applicables autant au travail que dans la vie personnelle. Avec cette vision plus éclairée sur nous-mêmes, nous serons plus en mesure de faire face aux différentes situations qui se présentent à nous au quotidien, ce qui a un impact direct sur le sentiment de performance personnelle.

Bernard Gagnon
M.A. Sc.
Président et co-fondateur, Groupe ASATE

L’approche d’architecture d’affaires pour assurer l’alignement du portefeuille de projets à la stratégie

11 mai, 16 h à 17 h

BIO – Bernard Gagnon, M.A.Sc., est cofondateur et président du Groupe ASATE Inc., une firme de consultation qui aide les organisations à mieux formuler, implanter et exécuter leur stratégie.

Il possède plus de 30 années d’expérience et a œuvré dans les secteurs bancaire, manufacturier, financier, aérospatial, de biotechnologie, de commerce de détail, de télécommunications, de transport et de services publics.

CONFÉRENCE – L’histoire démontre qu’avoir un avantage concurrentiel est essentiel au succès et à la viabilité à long terme de toutes organisations. Bien que les organisations aient déjà adopté plusieurs des meilleures pratiques pour les aider à réussir leurs initiatives stratégiques, elles continuent de rencontrer d’importantes difficultés. C’est pourquoi nous avons travaillé cinq ans à concevoir une approche novatrice pour aider les organisations à surmonter ces difficultés.

L’objectif de cette présentation est de présenter cette approche, l’architecture d’affaires, et de démontrer comment cette dernière permet d’assurer l’alignement du portefeuille de projets de transformation à la stratégie.

Je m’inscris au colloque (Épargnez jusqu’à 25 % en vous inscrivant avant minuit, le 21 février 2020)
PATRICK GIRARD
Doctorat en administration, gestion de projet
Président, OKAZY
Agile ou agile: Choisissez votre A. L’agilité n’est pas nécessairement ce qu’on croit

12 mai, 12 h à 13 h

BIO – Patrick Girard a œuvré toute sa carrière en gestion de projet. Après avoir occupé des postes à la direction des bureaux de projets de la Banque Nationale et Standard Life du Canada, celui-ci a fondé sa propre entreprise de formation en Gestion de projets, Okazy, en 2013. Okazy est maintenant présente dans l’ensemble du Canada. Patrick est aussi chargé de cours à l’UQAM à la maîtrise de gestion de projet.

Doctorant en gestion de projet, Patrick a obtenu au cours des années plusieurs certifications en gestion de projets: PMP, Standford Advanced Project Management, P3O® et Praxis Praticien. Patrick est un formateur accrédité pour les formations suivantes:  PRINCE2®, PRINCE2 Agile, MSP® et MoP®, Managing Benefits, Better Business Cases, AgilePM, AgilePgM et BRMP.

CONFÉRENCE – Les entreprises sont toujours à la recherche de la recette miracle, LA méthodologie qui règlera tous les problèmes de livraison en projet. Cependant, chaque projet est unique et a sa propre complexité. On pense souvent que les méthodologies Agiles régleront tous nos problèmes. La solution réside plutôt dans la compréhension de la complexité de son projet et dans la sélection de la bonne méthodologie pour la réussite de sa livraison.

Cette conférence s’attardera à la culture agile et à la place du gestionnaire de projet dans cette culture.

PATRICK GIRARD
Doctorat en administration, gestion de projet
Président, OKAZY

Conférence : L’agilité n’est pas nécessairement ce qu’on croit

Date et heure à confirmer

Formation : La gestion des bénéfices au coeur de la gestion de projet

Annulée

BIO – Patrick Girard a œuvré toute sa carrière en gestion de projet. Après avoir occupé des postes à la direction des bureaux de projets de la Banque Nationale et Standard Life du Canada, celui-ci a fondé sa propre entreprise de formation en Gestion de projets, Okazy, en 2013. Okazy est maintenant présente dans l’ensemble du Canada. Patrick est aussi chargé de cours à l’UQAM à la maîtrise de gestion de projet.

Doctorant en gestion de projet, Patrick a obtenu au cours des années plusieurs certifications en gestion de projets: PMP, Standford Advanced Project Management, P3O® et Praxis Praticien. Patrick est un formateur accrédité pour les formations suivantes: PRINCE2®, PRINCE2 Agile, MSP® et MoP®, Managing Benefits, Better Business Cases, AgilePM, AgilePgM et BRMP.

CONFÉRENCE : Agile ou agile : Choisissez votre A. L’agilité n’est pas nécessairement ce qu’on croit. Les entreprises sont toujours à la recherche de la recette miracle, LA méthodologie qui règlera tous les problèmes de livraison en projet. Cependant, chaque projet est unique et a sa propre complexité. On pense souvent que les méthodologies Agiles régleront tous nos problèmes. La solution réside plutôt dans la compréhension de la complexité de son projet et dans la sélection de la bonne méthodologie pour la réussite de sa livraison.

Cette conférence s’attardera à la culture agile et à la place du gestionnaire de projet dans cette culture.

FORMATION : La gestion des bénéfices au coeur de la gestion de projet. Cette formation introduit les participants aux principaux principes, étapes et outils permettant une gestion des bénéfices efficace à travers tout le cycle de gestion de projet, de programme et de portefeuille.

La présentation permettra de comprendre les principes qui soutiennent la gestion des bénéfices dans un contexte de projet, de reconnaitre les étapes du cycle de gestion des bénéfices et d’utiliser des outils de validation des bénéfices.

Nadia Goyer conférencière
Nadia Goyer
DEES gestion et développement organisationnel
Chef – Information voyageurs et relation clientèle, Réseau de transport de Longueuil (RTL)

X, Y, Z, quand la gestion de projet devient du sport extrême!

4 mai, 16 h à 17 h

BIO – Madame Goyer est gestionnaire depuis près de 6 ans, comptant plus de 15 ans d’expérience dans le domaine des affaires publiques, relations avec les médias et le service à la clientèle. Elle est bachelière en communications de l’université de Montréal, elle détient un DESS en Gestion et développement des organisations et est en fin de programme à la maîtrise en Gestion des organisations à l’Université Laval (diplomation prévue en déc. 2020).

Elle a œuvré dans plusieurs types d’organisations privées, publiques et parapubliques tel que la SAQ, La Ronde, le centre Bell, Rona et le Réseau de transport de Longueuil. 

Elle occupe présentement le poste de Chef du centre information et relation à la clientèle au RTL où elle gère une équipe de 12 personnes ainsi que la billetterie métropolitaine de terminus Longueuil, gestion déléguée par l’ARTM (Autorité régionale des transports métropolitains).

Madame Goyer est membre de la 3e cohorte « Leadership au féminin » de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS).

CONFÉRENCE – La gestion des équipes est devenue une véritable discipline olympique!!

Elle gère son équipe, composée de quatre générations, à la manière d’un triathlon, en fonction des talents et des spécificités de chacun. Où certains performent à la nage, d’autres se dépasseront dans le cyclisme ou dans la course de montagnes.

Comment composer avec ceux-ci pour espérer de se rendre à la ligne d’arrivée?

Sylvain Guimond conférencier-vedette colloque 2020
SYLVAIN GUIMOND
D.O., Ph.D. en psychologie du sport

Conférencier, auteur, éducateur physique et ostéopathe

Innover en équipe

28 mai, 12 h à 13 h

BIO – Sylvain Guimond est docteur en psychologie du sport, éducateur physique, ostéopathe et fondateur de Biotonix. Il est aussi conférencier et auteur de plusieurs best-sellers, il intervient auprès des sportifs, notamment à titre de consultant en posture et psychologie du sport.

Depuis plus de 20 ans, il a prêté son expertise à des équipes de la LNH, la NBA et la NFL, dont le Canadien et les Alouettes de Montréal. Par le fait même, il a eu l’occasion d’évaluer et de traiter plus de 1000 athlètes d’élite.

Conférencier de renommée internationale, monsieur Guimond a été invité aux Jeux olympiques d’Atlanta, a collaboré à de nombreux projets de recherche avec des sommités scientifiques et a contribué au succès de plusieurs émissions de télévision à TVA, TQS, V, Radio-Canada et RDS.

CONFÉRENCE – Lors de ses conférences, Sylvain Guimond aborde régulièrement la thématique du travail d’équipe qui fait partie intégrante de ses fonctions à titre de consultant en psychologie du sport auprès des équipes sportives professionnelles qu’il accompagne.

La base pour bâtir une équipe efficace et performante est intimement liée à la connaissance de soi et plus particulièrement à la reconnaissance des différents types de personnalité qui composent l’équipe. En exposant l’indicateur des types psychologiques de Myers-Briggs (MBTI), on arrive à bien cerner la personnalité de chacun. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise personnalité. Il s’agit tout simplement de comprendre que notre personnalité va déterminer des comportements spécifiques dans certaines situations. Cette connaissance va donc permettre de mieux distribuer les tâches et de maximiser les forces des individus qui composent l’équipe.

De plus, une diversité des personnalités sera à privilégier puisqu’elle augmentera les chances d’avoir les ressources nécessaires au moment opportun pour faire face aux nombreux défis que l’organisation traversera. Du même coup, cette diversité implique de mettre de l’avant une excellente communication où le respect des différences devient la pierre angulaire de l’équipe.

PIERRE HADAYA
Ph.D., PMP, ASC
Professeur, ESG UQAM
L’approche d’architecture d’affaires pour assurer l’alignement du portefeuille de projets à la stratégie

11 mai, 16 h à 17 h

BIO – Pierre Hadaya, Ph.D., est professeur titulaire à l’École des sciences de la Gestion de l’Université du Québec à Montréal.

Toujours à l’affut de l’évolution des marchés et de nouvelles sources davantage concurrentielles pour les organisations, ses activités de recherche et d’enseignement portent sur la formulation, l’implantation et l’exécution de stratégies d’affaires.

En tant que cofondateur du Groupe ASATE, Dr Hadaya collabore également avec des organisations visant à se transformer afin de développer un avantage concurrentiel.

CONFÉRENCE – L’histoire démontre qu’avoir un avantage concurrentiel est essentiel au succès et à la viabilité à long terme de toutes organisations. Bien que les organisations aient déjà adopté plusieurs des meilleures pratiques pour les aider à réussir leurs initiatives stratégiques, elles continuent de rencontrer d’importantes difficultés. C’est pourquoi nous avons travaillé cinq ans à concevoir une approche novatrice pour aider les organisations à surmonter ces difficultés.

L’objectif de cette présentation est de présenter cette approche, l’architecture d’affaires, et de démontrer comment cette dernière permet d’assurer l’alignement du portefeuille de projets de transformation à la stratégie.

CATHERINE LANDRY
Génie industriel, BAA, Design Thinking et Innovation
Consultante en design thinking, expérience client et innovation, leadeo
« Sprinter » avec le Design Thinking : Comment miser sur les forces des personnes dans un chaos contrôlé?

14 mai, 12 h à 13 h

BIO – Catherine Landry est une passionnée du Design Thinking et de l’innovation et a d’ailleurs cofondé Leadeo avec Annie Gauthier. Elle cumule plus de 15 années d’expérience en développement organisationnel tant au niveau de l’expérience client que celle des employés, en utilisant des approches innovantes.

Madame Landry a évolué entre autres dans les domaines du transport, de la protection et de la sécurité, de l’énergie, de l’assurance et de la finance. Elle se démarque par sa capacité à structurer la démarche d’intervention, à réunir les bons talents pour résoudre des problèmes organisationnels complexes et créer des solutions efficaces rapidement.

Du génie industriel au baccalauréat en administration des affaires (2005) option Gestion des ressources humaines de l’Université du Québec à Montréal jusqu’au diplôme de deuxième cycle en gestion de la formation (2012) de l’Université de Sherbrooke, on peut dire que madame Landry a un parcours atypique. Elle s’est ensuite spécialisée en Design Thinking et Innovation (2015) à l’Université de la Virginie (Darden School Foundation, Executive Education), puis elle a poursuivi son parcours au MIT Executive Education (2019) Corporate Innovation : Strategies for Leveraging Ecosystems.

ATELIER – Que ce soit pour soutenir la croissance d’une entreprise en démarrage, d’un département ou d’une entreprise, le Design Thinking revient au 1er rang des compétences à développer pour les hauts dirigeants et les gestionnaires afin de réussir l’alignement entre les besoins des clients et les joueurs internes. En mode projet, le Design Thinking permet de renforcir la dynamique collaborative tout en tenant compte des idées et des besoins de chacun. Puis, inspirés de la méthode Sprint de Google Ventures, les contraintes de temps forcent la rapidité de livraison certes, mais surtout la créativité des équipes.

Accompagnée de monsieur Jean-Pierre Pelletier, les animateurs mettront en lumière les conditions de succès à mettre en place en amont, pendant et après chaque Design Sprint et ce, afin d’apprendre plus rapidement, réduire les risques d’échecs et favoriser l’engagement de tous.

Roch Lemay
B.Sc. génie de la production automatisée
Gestionnaire de projet, Triode

Tokui Waza et gestion de projet : Développez votre propre système de gestion inspiré du judo

29 avril, 12 h à 13 h

BIO – Roch Lemay est un diplômé de l’ÉTS en génie de la production automatisée et est issu d’un parcours unique d’études sociales et techniques.

Gestionnaire bilingue, son expérience de plus de 9 ans à l’international lui a permis de développer ses capacités d’adaptation, de communication et de coordination. Il est doté d’un esprit d’analyse et de synthèse favorisant l’optimisation des processus, la gestion du travail et la résolution de problèmes par des actions concrètes.

Il valorise les relations professionnelles basées sur la transparence et la confiance ce qui lui permet d’utiliser à bon escient son leadership et sa capacité d’influence.

CONFÉRENCE – Ayant converti ses expériences d’ingénieur application à l’international vers la gestion de projets, Roch Lemay nous partage une réflexion faite sur le parallèle entre le développement d’un système d’attaque au judo et le développement d’un système d’outils de référence comme gestionnaire de projets.

Un judoka doit développer différentes facettes de son judo pour être en mesure de s’ajuster rapidement à son adversaire en situation de combat. Pour être efficace, ce développement doit être personnalisé en tenant compte d’habiletés naturelles. Bien que le gestionnaire de projet ne soit pas en situation de combat, il doit lui aussi faire face à l’adversité et s’ajuster rapidement aux défis présentés lors d’un projet. Monsieur Lemay nous propose de revoir le développement d’un gestionnaire de projet et de ses stratégies sous l’angle d’un système de gestion inspiré du judo.

Le but de cet atelier est de proposer une nouvelle approche pour réviser sa stratégie en matière de gestion de projet. Il ne s’agit pas ici de réinventer la roue, mais de permettre une auto-évaluation de ses habiletés et outils sous un regard différent et propre à chacun.

FÉLIX LÉTOURNEAU
Maitrise en développement des organisations
Directeur – Services aux membres, Desjardins
Tout le monde peut faire de la gestion de projet ou de changement…. sauf que…

7 mai, 12 h à 13 h

BIO – Détenteur d’un baccalauréat en finances ainsi que d’une maîtrise en développement des organisations, le capital humain et le développement personnel sont ses passions.

Auteur de la publication « Tout le monde peut faire de la gestion de projet » sur le site web de PMI Section Lévis-Québec, monsieur Létourneau détient aussi un blogue et quelques articles personnels sur le sujet. Il est en gestion de personnes depuis 10 ans dans le secteur des services financiers.

CONFÉRENCE – Préparer un projet ou un changement est une activité qui exige beaucoup de planification. Tout mettre sur papier, tenter de planifier, d’organiser, de diriger et de contrôler, tout gestionnaire peut le faire. Qu’en est-il de la transition? L’étape où la victoire anticipée depuis beaucoup de temps peut se transformer en défaite crève-cœur.

Cette conférence traitera de cette période de transition et vous donnera les outils afin de mener à bien un changement en tenant compte de votre capital le plus important : Votre capital humain !

Sonia Lupien conférencière-vedette Colloque 2020 PMI Lévis-Québec
Sonia Lupien
Ph.D. en neurosciences
sonialupien.com

Peut-on se libérer du stress de la COVID-19 ?
Réponse courte : Oui !

21 avril, 16 h à 17 h 15

BIO – Sonia Lupien détient un doctorat en neurosciences de l’Université de Montréal et est chercheure scientifique. Elle a fait ses études postdoctorales à l’University of California in San Diego et à la Rockefeller University de New York. Elle étudie le mécanisme du stress, son effet sur la performance et la mémoire depuis plus de 20 ans.

Sonia Lupien, directrice du Centre d’études sur le stress humain de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et professeure titulaire au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal vient d’être élue par ses pairs au titre de présidente de l’International Society of Psychoneuroendocrinology (ISPNE).

Créée il y a 48 ans, la Société internationale de psychoneuroendocrinologie regroupe des chercheurs d’à travers le monde qui étudient les effets des hormones sur le cerveau et particulièrement les effets du stress sur le cerveau animal et humain.

Dans le cadre du congrès annuel de la ISPNE qui avait lieu à Zurich du 8 au 11 septembre 2017, les chercheurs ont élu Sonia Lupien à titre de présidente de la société, et ce, pour une période de 3 ans.

Madame Lupien a accepté cet honneur avec plaisir et elle travaillera au développement de la société et à la représentation de la science du stress à travers le monde.

Un bel exemple du rayonnement international de nos chercheurs québécois!

SoniaLupien.com

CONFÉRENCE – Cette nouvelle conférence a été développée pour offrir aux clients des outils pour négocier le stress lié à la pandémie de la COVID-19.

  • En ces temps de pandémie, il est normal (même nécessaire) d’avoir une réponse de stress et une description de la réponse biologique de stress et de son importance pour bien s’adapter à la
    situation sera présentée.
  • La notion de résistance au stress sera utilisée pour expliquer différents comportements observés durant la pandémie (ex. la ruée vers le papier de toilette versus les rassemblements qui se poursuivent en dépit de l’obligation de confinement)
  • Des indices pour reconnaître le stress chez soi et/ou chez les membres de sa famille seront présentés dans le but d’aider les gens à reconnaître rapidement le stress et à agir en aval pour prévenir l’émergence d’un stress chronique.
  • La plus grande partie de la conférence portera sur les différents moyens qui peuvent être utilisés pour diminuer la réponse de stress durant la COVID-19.
Anna Mahura
B.SC., MBA

Conseillère en gestion des risques et des bénéfices en ressources informationnelles MTESS 

Pratiques organisationnelles qui entravent ou stimulent le transfert de connaissance – Le cas d’une organisation par projets du secteur public.

19 mai, 12 h à 13 h

BIO – (Premier auteur) Anna Mahura, B.Sc, MBA, est conseillère en gestion des risques et des bénéfices en ressources informationnelles du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS).

Elle détient un baccalauréat en Études internationales – sciences politiques, ainsi qu’une maîtrise en administration des affaires, spécialisée en gestion stratégique de projet, madame Mahura a décidé d’orienter sa carrière vers la sphère publique.

Elle occupe présentement le poste de conseillère en gestion des risques et des bénéfices dans le domaine des ressources informationnelles.

En parallèle de ses activités professionnelles, madame Mahura assume le rôle de responsable des consultations, en tant que membre du conseil d’administration du Forum des jeunes de la fonction publique québécoise.

Également, elle porte un intérêt particulier pour la recherche sur le secteur public, le partage de connaissances et l’application des meilleures pratiques en gestion de projet dans des contextes de travail diversifiés et en constant mouvement.

CONFÉRENCE – Le succès dans le transfert des connaissances entre les différents projets est crucial pour les organisations par projet (Project-based organisations – PBOs). Néanmoins, ceci n’est pas toujours atteint dans ces organisations. Grâce à l’exploration d’une division gérée comme PBO dans une agence du gouvernement provincial au Canada, nous avons étudié les pratiques organisationnelles qui peuvent entraver ou stimuler le transfert de connaissances entre les différents projets. Nous avons constaté qu’il existe des pratiques organisationnelles qui favorisent l’utilisation de pratiques formelles du transfert de connaissances, mais aussi d’autres qui empêchent l’utilisation de ces pratiques, poussant les membres de l’équipe de projet à utiliser des pratiques plus informelles. Par contre, même si ces pratiques informelles pouvaient favoriser le transfert de connaissances au sein de la PBO, nous constatons que les organisations devraient parvenir à un équilibre délicat entre les pratiques de transfert de connaissances formelles et informelles pour le succès de l’organisation.

Grâce à une étude de cas concrète du milieu public, les participants pourront mieux comprendre les enjeux du transfert de connaissances au sein d’une organisation par projet. Également, ils pourront réaliser pourquoi il faut arriver à un délicat équilibre entre des pratiques de transfert de connaissances formelles et informelles.

Je m’inscris au colloque (Épargnez jusqu’à 25 % en vous inscrivant avant minuit, le 21 février 2020)
Véronique Mercier conférencière-vedette Colloque 2020 PMI Lévis-Québec
Véronique Mercier
Directrice générale
Association de la construction du Québec (ACQ) – Région de Québec
Diversité et inclusion pour une gouvernance engagée!
21 mai, 12 h à 13 h

BIO – Véronique Mercier est diplômée en administration des affaires, cheminement marketing, et a travaillé principalement à titre de conseillère stratégique et en développement de franchises à l’international durant les premières années de sa carrière.

Dès 2013, elle entre en poste à titre de directrice des communications et des opérations de l’ACQ-Québec. Dès lors, elle travaille notamment à la restructuration interne de l’organisation, à l’amélioration des processus, et à la bonification de l’offre de formation.

Reconnue pour son sens aiguisé en développement des affaires, elle conclut rapidement plusieurs partenariats d’envergure permettant à l’association de bonifier l’offre de services aux membres. Sa proactivité et sa connaissance du milieu associatif lui permettent de se démarquer rapidement au sein du réseau et c’est au début de l’année 2017 qu’elle est promue au poste de directrice générale.

Son style de leadership mobilisateur lui permet de diriger des projets d’importance et de travailler de concert avec des équipes multidisciplinaires touchant différents départements d’une association régionale qui fait partie intégrante du plus grand regroupement patronal de l’industrie québécoise de la construction.

CONFÉRENCE – Au cours des dernières années, plusieurs organisations ont été obligées de changer la culture interne de leur gouvernance. On parle souvent d’innovation afin d’attirer une relève qui s’implique dans une vision à long terme.

Pourquoi avons-nous besoin de diversité au sein du leadership de gouvernance?

Certaines entreprises ont fait le choix de miser sur la diversité et les compétences des membres qui composent la gouvernance afin de mettre à profit les différences et les forces de chacun des individus prenant place au processus décisionnel.

Maintenant, après avoir accru la diversité au sein du conseil d’administration et parmi les dirigeants de l’organisme, comment entreprendre de bâtir une culture d’inclusion?

Cette conférence permet de dévoiler quelques stratégies efficaces pour repenser une structure organisationnelle performante, car il n’est pas toujours facile de savoir par où commencer, comment évaluer ou encore comment mettre en œuvre des pratiques qui favorisent le développement d’une culture inclusive.

Louis Pageau
ing. PMP, PMI-RMP

Conseiller en gestion des pratiques BIM, Société québécoise des infrastructures

L’importance de créer un bon environnement humain parce que gérer un projet c’est d’abord un travail d’équipe

26 mai, 12 h à 13 h

BIO – Louis Pageau est ingénieur civil, diplômé de l’Université Laval en 1988. Il est aussi PMP et PMI-RMP depuis 2008. Il œuvre dans la gestion de projets majeurs de construction à titre de conseiller aux équipes de gestion et aux clients.

Depuis plus de 30 ans, il a œuvré dans le secteur privé et le secteur public à la Ville de Québec, à Infrastructures Québec et à la Société québécoise des infrastructures. Il a eu l’occasion de travailler sur des projets dans plusieurs régions du Québec dont l’Amphithéâtre multifonctionnel de Québec, l’échangeur Turcot ainsi qu’à l’étranger, aux États-Unis, en Afrique et en Amérique du Sud.

Avec le Secrétariat du Conseil du trésor, monsieur Pageau a rédigé la directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique. Il collabore avec les équipes de management, les professionnels de la construction, les architectes et les ingénieurs ainsi que les responsables des organismes publics pour planifier leurs processus de gestion.

Récemment, monsieur Pageau s’est vu confier le mandat d’intégrer le BIM dans ces processus afin d’exploiter les nouveaux bénéfices de la numérisation des données pour contribuer aux succès des projets.

CONFÉRENCE – Au cours des premières années après ma certification PMP, j’ai trouvé que c’était parfois du sport de mettre les processus du PMBOK en application. Toutefois, en continuant l’entraînement et sous les conseils d’un bon coach j’ai finalement trouvé des façons pratico-pratiques de les utiliser. Je pouvais jouer dans les grandes ligues.

Cette formation s’adresse aux professionnels qui ont récemment obtenu leur certification du PMI ou sont en cours de l’obtenir. Elle est la première d’une série de Webinaires, offerts en français sur l’utilisation de méthodes pratiques en gestion de projet d’infrastructures pour professionnels du PMI. C’est une occasion de sauter avec moi sur la patinoire et partager les méthodes et outils que j’utilise régulièrement dans mes projets.

Dans ce premier webinaire on traitera de la Structure de découpage de projet pour se doter d’une structure qui est à un niveau gérable, des parties prenantes pour couvrir tous les angles, de la gouvernance pour répondre à leurs attentes et des responsabilités de chaque personne de l’équipe pour savoir quoi faire quand c’est à nous de jouer.

Jean-Pierre Pelletier conférencier
JEAN-PIERRE PELLETIER
Lean Sigma Black Belt, Agile, ITIL, PMP
Directeur des opérations et des RH, QOHASH
« Sprinter » avec le Design Thinking : Comment miser sur les forces des personnes dans un chaos contrôlé?

14 mai, 12 h à 13 h

BIO – Chef des opérations et des ressources humaines chez Qohash, monsieur Pelletier compte plus de 20 ans d’expérience en technologies de l’information dont plusieurs années à œuvrer dans les vecteurs de la transformation numérique, de l’organisation Agile et de leur gestion du changement.

Spécialisé dans la maximisation des résultats des produits et des services dans de nombreux domaines d’affaires, il détient différentes certifications dont Lean Sigma Black Belt, Agile, ITIL et Project Management Professional.

CONFÉRENCE – Que ce soit pour soutenir la croissance d’une entreprise en démarrage, d’un département ou d’une entreprise, le Design Thinking revient au 1er rang des compétences à développer pour les hauts dirigeants et les gestionnaires afin de réussir l’alignement entre les besoins des clients et les joueurs internes. En mode projet, le Design Thinking permet de renforcir la dynamique collaborative tout en tenant compte des idées et des besoins de chacun. Puis, inspirés de la méthode Sprint de Google Ventures, les contraintes de temps forcent la rapidité de livraison certes, mais surtout la créativité des équipes.

Accompagné de madame Catherine Landry, les animateurs mettront en lumière les conditions de succès à mettre en place en amont, pendant et après chaque Design Sprint et ce, afin d’apprendre plus rapidement, réduire les risques d’échecs et favoriser l’engagement de tous.

Bernard Plante conférencier
BERNARD PLANTE
ing., PMP, MBA

CONSULTANT EN PERFORMANCE ORGANISATIONNELLE,
BPM Stratégie et Projets

Hybride: L’avenir de la gestion de projet

30 avril, 12 h à 13 h

BIO – Monsieur Plante a œuvré à plusieurs niveaux de gestion durant sa carrière, ce qui l’a mené à développer une approche et des outils uniques. Il est le créateur du tout premier parcours exécutif offert par l’Université Laval, ainsi que d’une version synthétisée de ce parcours destiné aux administrateurs de sociétés. Monsieur Plante est également directeur de la « Certification universitaire en amélioration de la performance en gestion de projet ».

Passionné par la gestion et tout ce qui l’entoure, monsieur Plante suit de près l’évolution des différentes approches pour en extirper le meilleur et l’adapter sur mesure aux besoins concrets des organisations. En tant que consultant, formateur et conférencier, il vise à fournir à ses clients et à ses étudiants les informations les plus à jour sur les tendances et les façons de faire afin de les aider à maximiser la performance de leurs projets et de leurs organisations.

CONFÉRENCE – En lien avec le thème « Parce que la gestion de projet, c’est du sport », je dresserai un portrait global de la profession de la gestion de projet et des défis auxquels elle fait face.

Depuis quelques années, l’approche traditionnelle de la gestion de projet est mise au défi avec l’apparition et le déploiement rapide sur le marché des approches Agiles, laissant parfois croire que l’approche traditionnelle ne serait plus valide. Il s’agit ici d’une mauvaise interprétation de la situation, car en réalité, chaque approche possède ses forces selon les situations, et à terme, la profession semble plutôt se diriger vers une certaine hybridation des approches.

Cette hybridation pose plusieurs défis. D’abord un défi de connaissances, car pour être en mesure d’utiliser le meilleur des deux approches en fonction des circonstances, il faut obligatoirement connaître le langage et le fonctionnement de chacune. Ensuite, un défi d’adaptation et d’intégration qui touche la gestion des projets, mais aussi le bureau de projet, voire jusqu’à la structure même de l’organisation.

Gaël Simon
B.Sc., Instructeur de voile et de survie au large certifié VQ/VC
Skipper, Stratégie nautique

Construire une équipe pour naviguer à la voile au large et la garder à bord

28 avril, 12 h à 13 h

BIO – Marin depuis sa tendre enfance, Gaël Simon a navigué sur deux océans, 5 mers, et dans des dizaines de pays. Il habite à bord de son voilier GravlaX depuis 10 ans, quand il n’est pas à Montréal à donner des cours de sécurité nautique. Son entreprise, Stratégie nautique, offre de la formation embarquée et de la consultation pour ceux qui préparent des voyages hauturiers. Il voyage à bord de GravlaX à l’international pour participer à de nombreuses compétitions avec son équipage et en profite pour faire aussi de la croisière dans les destinations qui intéressent l’équipe.

En travaillant au sein de différentes écoles de voile au Canada et à l’étranger, monsieur Simon a transmis sa passion de la voile à des centaines de stagiaires au fil des années. Il continue en mettant de plus en plus l’emphase sur la clientèle jeunesse et la communauté de course au large.

CONFÉRENCE – Dans le but de construire une équipe solide et fiable, capable de livrer la marchandise en ayant du plaisir à le faire, il faut une communication efficace. C’est le défi que l’équipage de GravlaX relève depuis des années en navigant avec des équipiers de différents horizons en course comme en croisière. Réunis par leur intérêt pour la voile hauturière, cet équipage mixte, intragénérationnel et international se partage l’ouvrage et le bonheur de naviguer et de participer à des régates ici et à l’étranger.

Pendant cette conférence, vous apprendrez comment cohésion et plaisir de travailler ensemble nous aident à la transmission du savoir-faire entre les différents membres de l’équipage. Réunir une équipe multidisciplinaire permet de gagner en performance à la condition que notre approche de communication soit multilatérale et efficace.

Quel plaisir de faire la course contre d’autres équipages en sachant qu’on a le potentiel de franchir le fil d’arrivée les premiers!